• Photo? Non merci: Je prefere etre un souvenir spontane que, sur papier, une memoire gravee.
     

  • Maux de poésie …
     

  • Période de deprime passagère : ca passe, ca se gere.
     

  • Quand je suis loin de “toi”, mon coeur boite.  Mais qui es tu, “toi”?
     

  • Rage a fleur de peau, douleur a fleur d’esprit.
     

  • Je deprime et j’en rame.
     

  • La saveur d’une nouvelle emotion en train d’eclore.
     

  • La saveur de tes levre est aussi douce que celle de ton regard.
     

  • Mourir d’amour ou mourir tout cour?
     

  • Comment renforcer le systeme immunitaire de mon coeur – de mon ame?
     

  • Tout me griffe.  Je cicatrise lentement.
     

  • L’espoir de retrouver l’espoir.
     

  • J’aime le vent car c’est comme si la terre respirait pour moi.
     

  • La douleur est comme une douce lueure qui disparait au lever du jour.
     

  • La douleur est comme une douce lueure qui disparait dans la nuit.
     

  • J’ai besoin de douceur. Et pourtant, ce sont les douceurs qui me tuent.
     

  • Je crie en silence, donc j’ecrit. J’ecrit ce dont je crie  - en silence.
     

  • Paralysee par la peur de vivre et la peur de mourir …. la vie passe, et je viellis – seul – meme entouree.
     

  • Je dors pour oublier, je mange pour oublier, je bois pour oublier. Car tout dans la vie me rappelle quelque chose.
     

  • Choisir la vie, c’est accepter de mourir des milliers de petites fois au court d’une seule journee: jour après jour.
     

  • Comment font les gens pour vivre?
     

  • Comment expliquer ou justifier sa douleur? Comment la douleur se justifie t’elle d’etre la?  Explique!
     

  • Pourquoi le suicide est-il un crime?
     

  • Douleur et peur de vivre, peur de mourir: peur du regret.
     

  • Le couple est il possible?  Le couple est il humain?
     

  • Je passe ma vie a attendre quelque chose, mais a force d’attendre, je ne sais plus qui ou quoi.
     

  • Chercher l’amour parfait est aussi joli que d’essayer de pecher un reflet de lune : dans les deux cas, il vaut mieux changer son regard de direction et arreter de chercher l’illusion.
     

  • J’ecrit ma vie avec des maux.
     

  • Quand le vent souffle, il me vient des air frais, que je dois - par la suite - ecrire avec des notes car c’est comme si des gouttes de musique venait se glisser dans ce vent qui m’eclabousse de melodies.
     

  • Romarin – marin de Rome?
     

  • Vent si fort et si doux qu’il nettoye les ombres dans ma tete.
     

  • Etoile d’araignee.  Clous de giraffe.  Cheveux sauvages.  Que la nature est belle!
     

  • Une toile d’emotions se tisse autours de mes pensees.  Une toile de souvenirs se tisse autours de mes emotions.
     

  • Des shifts et des lettres …
     

  • Il etait une fois … un cliché.
     

  • Promenade intellectuelle.
     

  • Souffrence et beaute.  Torture et poesie.
     

  • Rire, c’est tuer la mort.  Mourir, c’est tuer la vie.
     

  • Je me sens comme un voyeur, passager, [cache] dans ce corp qui est le mien?
     

  • Tisser sa vie de moments beaux et forts.
     

© 2016-2021 Delphine Lippens

Privacy Policy

  • Grey Blogger Icon
  • Grey Instagram Icon
  • Grey Pinterest Icon